Rejoindre le site officiel assassinscreed.com

Entre Histoire et fiction n°6: La Rome Antique 2ème partie: le Principat



Source photo: Wikipédia, Statue d'Auguste Prima Porta    

     Dans cet article, on va voir la fin de la république et le début de l'empire romain. Avec la mort de César, ses Assassins (ou césaricides) pensaient pouvoir remettre en place le système républicain. Cependant ils firent face à l'opposition des fidèles du dictateur, dont Marc Antoine, co consul avec César en -44, et le neveu et fils adoptif posthume de César, Octave. Une paix est tentée par Cicéron entre les césaricides et les césariens, amnistie et César à de grandes funérailles. Cependant, les rivalités reprennent en -43 lorsque le frère de Brutus prend le contrôle de la province de Gaule cisalpine, qui revenait normalement à Antoine. Antoine entre en guerre et fait tuer le frère de Brutus. Le sénat déclare Antoine ennemi public et envoie les consuls et leurs armées. Mais les deux consuls meurent durant le conflit. Le sénat avec Cicéron choisit alors Octavien pour diriger les troupes, car Antoine avait refusé de lui verser l'héritage de César. Cependant Octavien sent que s’il élimine Antoine, lui-même ne sera qu'une marionnette du sénat et ne pourra obtenir la vengeance contre les meurtriers de son père. Il décide de prendre le consulat illégalement et s'allie à Antoine et à Lépide, maître de la cavalerie, second à la tête de l'état lors de la dictature de César. Les trois hommes forment alors le triumvirat une magistrature supérieure au consul et leur donnant les pouvoirs exécutif et législatif étendu tout en ce présentant comme les restaurateurs de la République. Ils commencent par faire une proscription (voir premier article sur Rome), exécutant les césaricides et les personnes liées à eux ainsi que des opposants politiques comme Cicéron. Brutus et Longinus étant parti en Grèce, les triumvirs les poursuivent et les vainquent à Pharsale en -42. Les césaricides, comme Brutus et Longinus, se suicident après leur défaite.

     Les triumvirs sont alors les maîtres de Rome, et malgré une opposition du fils de Pompé qui contrôle la Sicile, une trêve et mise en place avant d'être finalement vaincu à Nauloque en - 36 et tué l'année suivante. Lépide, ayant aidé Sextus Pompé se voit écarter du triumvirat. La république romaine est divisée : les cités et provinces d'occident sont sous l'influence de Octavien, qui a la richesse, les troupes et l'aura de César. Les cités romaines d'Orient et les états alliés sont sous le joug d'Antoine, ayant la gloire militaire, prévoyant avec ses légions de vaincre l'ennemi de Rome, l'empire Parthe, et aussi ayant le soutien de sa nouvelle femme, Cléopâtre, ayant des enfants avec la reine d'Égypte, même s’il est techniquement marié à la sœur d'Octavien, qui est censé sceller leur alliance. Antoine prévoit même de donner d'ancien royaume alliés à ces enfants ainsi qu'à César ion, fils de César et de Cléopâtre. Octavien voit cela comme une façon de diminuer son autorité. En -32, il montre alors au Sénat en ouvrant le testament d'Antoine que son adversaire veut se faire enterrer en Égypte, ce qui montrerait la défection du triumvir pour Rome ainsi que son orientalisassions. Il fustige Cléopâtre comme une manipulatrice et convainc le sénat de déclarer la guerre à l'Égypte. Antoine rejoint sa femme, ce que voulez Octavien pour le déclarer ennemi de la république. En -31, les flottes des deux triumvirs s'affrontent près d'Actium en Grèce. Bien que Antoine et Cléopâtre s'enfuient, leur flotte est détruite par le général de Octavien, Agrippa. Un an plus tard Antoine et Cléopâtre se suicident sachant que les troupes d'Octavien arriveraient et ne voulant pas servir de prise de guerre. Octavien devient alors le premier homme de la République et conquit l’Egypte tout en faisant exécuté Césarion pour éviter que d’autre héritier de César ne revendique son aura.

     Voulant obtenir le pouvoir suprême et maintenir une paix civile durable, Pax Romana, Octavien cherche à éviter les erreurs de son père en se présentant comme un dictateur, il va alors baser son pouvoir sur trois piliers :

-La légitimité républicaine : il abandonne ses fonctions de triumvir et se présente comme un restaurateur de la république. Il devint un homme privé, sans magistrature mais obtient des privilèges de Sénat, le titre de Princeps Senatus, premier du Sénat, ainsi que les pouvoir du tribun de la Plèbe. Il s’appuie sur le Sénat aussi sur le partage des provinces romaines, les anciennes provinces revenant aux sénateurs et les provinces récemment conquises sous l’autorité des gouverneurs choisies par Octavien.  

-Le pouvoir militaire : il renforce son autorité en prenant comme nom le titre d’Imperator et associant son meilleur général Agrippa au pouvoir. Octavien réforme les légions pour qu’elle se professionnalise, l’armée va prendre un rôle important dans la légitimisassions des empereurs. L’armée devient un outil de romanisation, par les cités et colonies qu’elles fondent et occupent.

-L’imagerie religieuse : bien que la Rome Antique fût polythéiste, sauf exception avec la communauté juive qui était tolérée, la religion romaine était ouverte à l’adaptation, prenant des divinités égyptiennes ou Perse, et chaque cité ayant ses propres cultes. Octavien en profite pour renforcer son aura en réutilisant les légendes que Vénus était l’ancêtre de César, ce dernier étant divinisé à sa mort. Il se fait accordé le titre d’Auguste, illustre. Il organise alors un culte autour de son genius, aura divine, et de ses qualité, clémence, autorité. En orient il est vu comme un dieu mais en occident et à Rome il est vu comme favorisé des dieux, il ne sera divin qu’à sa mort et ainsi de suite pour ses successeurs.

     Afin de perpétuer le nouveau régime il inclut aussi les membre de sa famille en essayant qu’il est l’aval du Sénat et en les faisant suivre une carrière politique pour affirmer leur légitimité. Agrippa, qui était devenu son gendre, était son collègue et successeur présumé avant de mourir en -12. Ce sera le fils de la troisième femme d’Auguste, Tibère, qui succédera à sa mort en 14 et permettra de confirmer la dynastie des Julio-Claudien (-27 +69). Elle permettra l’extension de l’empire face au Germain(Tibère) et aussi en Bretagne(Claude) mais la plupart des empereurs furent assassinés. En 68, après l’assassinat de Néron, les légions des différentes régions acclamèrent différents généraux comme le nouvel imperator : Othon, Galba, Vitellius et Vespasien. C’est ce dernier qui l’emporta en 69 dans cette guerre civile et fonda avec ses fils Titus et Domitien la dynastie des Flaviens.

    Cependant en 96, le sénat démet Domitien, qui prend trop de pouvoir à leur goût, et choisissent le sénateur Nerva pour lui succéder. Il formera la dynastie des Antonins (96-192), qui sera l’apogée de Rome, Trajan ayant étendu l’empire à son maximum face aux Parthes. Cependant en 117, son successeur Hadrien abandonne certaines terres afin de consolider les frontières. Antonin renforce l’empire, Marc Aurèle le législatif. Son fils Commode, qui était un tyran, fut assassiner en en 192 et une nouvelle guerre civile éclate avec des généraux empereurs : Pertinax, Julianus, Albinus et Septime Sévère. Ce dernier fonde la dynastie des Sévères qui va durer jusqu’en 235. C’est une période réforme mais aussi trouble avec des assassinats des empereurs. Le dernier Sévères, Alexandre, est assassiné ce qui plonge Rome dans une période instable au de 16 généraux sont proclamés empereur par leurs troupes entre 235 et 268 et le Sénat s’efface. De plus le nouvel empire à l’est, les Sassanides, ainsi que les Alamans et les Francs, attaquent les frontières romaines et même un empire romain en Gaule se crée entre 259 et 274. Des généraux Romains venant d’Illyrie prennent en charge l’empire en 268 avant qu’en 284, le général Dioclétien défait le dernier empereur et le devienne lui-même. C’est la fin de l’anarchie militaire.

    A travers la série, on sait déjà que les Césaricides sont les Assassins, et par conséquence, les triumvirs seraient des Templiers, avec Auguste, fils de César allié aux Templiers, et Antoine marié à Cléopâtre, elle-même allié aux Templiers. Cependant ses trois-là se sont fait une guerre, on pourrait peut-être assister à une guerre civile entre Templiers. L’Empire Romain collent parfaitement avec l’idéologie Templière, la paix interne par le contrôle. Aussi les Assassins s’intègre parfaitement au vu du nombre d’empereurs assassinés. L’anarchie militaire a été évoqué avec Aquilus, on voit que les Assassins sont alliés aux Alamans et sont même en Espagne. Ils pourraient être une sorte de contre pouvoir contre l’empereur et cherchant à maintenir la paix tout en ayant la stabilité de l’empire, les Assassins n’ayant pas encore adopté le libre arbitre d’Altaïr, car si les Assassins ont tué Cléopâtre, ils ont sciemment mis fin à l’indépendance de l’Egypte. Les Empereurs Romains ont aussi récupérer deux dagues d'Eden, une en Macédoine et une en Egypte, peut être qu'on les retrouvera dans Origins.

    Dans le prochaine article (moins long j’espère) je terminerais avec Rome et ses successeurs.

Source: La République romaine, JC Saint-Hilaire

Cour en Université

Wikipédia

Confidentialité et cookies

Ubisoft utilise des cookies afin de vous procurer la meilleure expérience possible sur ses sites web. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.

Plus d'infos sur notre politique de confidentialité.