Go to the official assassinscreed.com website

Entre Histoire et fiction n°8: le Moyen-Orient médiéval



Source image: wikipédia. Érudits dans une bibliothèque Abbassides,  issue du Maqamat de Hal Hahiri


 Avec cet article, on va aborder une période peu représentée dans la saga AC, le Moyen-Age.  C’est au Moyen-Orient que je vais commencer cette histoire, précisément en Arabie. Ce territoire est occupé par différents clans organisés en tribut qui en commun l’entraide basé sur les liens du sang. Les espaces désertiques favorisent l’entraides et le nomadisme. Cependant au sud, vers le Yémen, le territoire est très fertile et le commerce est aussi une activité importante en Arabie comme dans la ville de la Mecque. A cette époque, l’Arabie est polythéiste et c’est aux environs de 610 qu’un certain Muhammad à la révélation par l’archange Gabriel qu’il est le prophète. Bien qu’il soit d’abord accepté à la Mecque, il se voit petit à petit rejeté car il prône l’abandon du polythéisme et converti ses proches dans le monothéisme. En 622, il part de la Mecque avec ses fidèle et arrive à Médine où les habitant vont soit se convertir soit rejeter cette nouvelle foi. Muhammad devient alors le chef politique mis aussi religieux de l’Ouma, communauté où chacun serait l’égale de son prochain. En 630 il revient à la Mecque et fait détruire les statues des divinités sur l’emplacement de la futur Kaaba. Cependant l’unification religieuse de l’Arabie n’est pas complète et des conflits armés ont lieux entre les fidèles de Muhammad et le reste de l’Arabie. En 632, Muhammad meurt mais en ne laissant aucun héritier mâle. La communauté va alors élire sont Khalifat, son successeur autant sur le plan politique et religieux.

      C’est d’abord Abu Bakr, beau-père de Muhammad, qui deviendra Calife et qui va étendre l’islam en Arabie. A sa mort en 634, c’est Umar, gendre de Muhammad, qui est désigné comme nouveau calife et qui il va étendre le califat par des conquêtes militaires. Profitant que l’Empire Romain d’Orient et l’empire Sassanide fassent une trêve après une longue série de conflit, le califat envahit les deux empires. Constantinople perd alors la Syrie, la Palestine et l’Egypte et les Sassanides l’Irak et pratiquement tout l’Iran. Les musulmans s’imposent en ne forçant pas les conversions, ce qui rend la conquête militaire plus facile. Umar donne même un statut particulier afin de protéger les juifs et les chrétiens et les officiers romains et perses sont maintenu pour garantir la stabilité des zones conquises. Cependant il est assassiné par un esclave perse en 644 et il est remplacé par Uthman, un des premiers musulmans. Son règne est vu comme despotique et il fut assassiner en 656 lors d’une émeute. Ali, cousin et gendre de Muhammad, est alors choisi comme Calife mais il doit faire face d’une part à une révolte d’une veuve de Muhammad, et de l’autre de Muawiya, cousin du calife précédent et gouverneur de Damas, reprochant à Ali de ne pas chasser les assassins de Uthman. Les partisans de Ali seront alors connus sous le nom de chiites, ne reconnaissant comme calife que les membres de la famille du prophète, alors que leur opposants les sunnites, se repose sur la tradition, la sunna. En 657, les deux armées se rencontre à Siffin et bien que Ali ait l’avantage durant la bataille, Muawiya demande un jugement afin de désigner qui est le plus digne à être Calife. Le jugement tombe et c’est Muawiya qui est le nouveau Calife. Certains partisans de Ali décident de partir car leur maître ne s’est pas opposé à cet arbitrage, ils deviendront les kharidjites, pensant que seul un bon musulman peut être calife. En 661, ils décident de tuer Ali et Muawiya mais seul Ali meurt. Muawiya va alors fonder la première dynastie califale, celle des Umayyades.

     L’une de ces premières actions est de changer de capitale. Ce n’est plus Médine mais Damas, les troupes de Syrie ayant soutenu sa prise de pouvoir. Les petits-fils d’Ali et leurs descendants décidèrent de continuer la lutte face aux Umayyades. Même s’ils n’avaient pas le titre de Calife, pour les chiites ils avaient une aura religieuse, considérant Ali comme le premier Imam des chiites, ainsi que ses petits- fils, Hasan et Husayn. Mais en 680, Hasan est empoisonné et Husayn tué lors de la bataille de Kabala. Certains musulmans voient un sacrilège dans le fait de tuer les descendants du prophète donnant alors un statut de martyr pour Husayn et attirant plus de musulmans dans le chiisme. Entre 685 et 705, le Calife Abd-Al Malik va affirmer l’identité A rabe du Califat, l’A rabe devient la langue administrative, ce n’est plus un mélange de grec, perse et copte, et il fait produire les premières pièces de monnaies A rabes, on n’utilise plus les pièces de romaines ou Perse. En 692 il fait construire le Dôme du Rocher. Pendant ce temps, les conquêtes militaires se tourne vers l’Afrique du nord, Carthage est prise aux Romains en 695 et en 711, le général Tariq, avec son armée et l’aide des Berbères et des Maures de la région récemment convertis, passe par Gibraltar (montagne de Tariq) et envahit l’Espagne mettant fin au royaume Wisigoth. La Perse est aussi visée surtout par la prise de la Transoxiane et du Khorasan. Le califat est à son maximum mais les tensions sont existantes, entre les sunnites, chiites et kharidjites mais aussi au niveau social. La société musulmane était composée de quatre catégories : les musulmans d’origine a rabe, les musulmans récemment convertis, les personnes d’autres confessions et les esclaves. Bien que dans le droit, tous les musulmans soient égaux, les musulmans d’origines a rabes avaient plus facilement accès aux fonctions politiques. En 747, une révolte en Irak menée par As-Saffah, descendant de Abbas, l’oncle de Muhammad. Soutenu par les chiites et les troupes du Khorasan, As-Saffah vainc les troupes de Marwan II à Zab en 750. Le calife Umayyade est tué plus tard et As-Saffah devient le nouveau calife et désigne Kufa en Irak comme la nouvelle capitale. Afin d’être sûre que les Umayyades ne revendiquent pas le pouvoir, As-Saffah invite tous les membres du clan à dîner pour faire la paix et les fait massacrer. As-Saffah devient alors le premier calife des Abbassides.

      L’un des premiers fait d’arme du nouveau califat est la bataille de Talas en 751, où l’armée musulmane arrête l’expansion chinoise en Asie central. Bien que les Abbassides soient bien installés dans le califat, le dernier des Umayyades, Abd-al Raman, a fui en Espagne et fonde en 756 un émirat à Cordoba, faisant perdre la péninsule Ibérique au califat. En 762, les Abbassides fondent Baghdâd qui va devenir la capitale du monde musulman ainsi qu’un lieu où la science progresse avec les mathématiques, la médecine et la philosophie par la création de la maison des sciences. Le cœur politique étant replacé en Irak, l’administration se calque sur celle de l’empire Sassanide, avec des diwan (ministères) spécialisé dans différents domaines, les émirs et wali gouvernent les provinces et un Vizir sert de premier ministre du Calife. L’A rabe devient la langue courante dans le Califat mais le perse connait un nouvel essor surtout en poésie. La religion se développes avec les différentes écoles de théologies, les madrasas religieuses, judiciaires et de médecine. L’économie est florissante, c’est l’âge d’or de l’Islam. Cependant les divisions se font de plus belles. L’armée et de plus en plus composée d’esclaves et par le manque de butin, les gouverneurs récupèrent de l’argent par affermage, ils payent une somme importante au Calife pour pouvoir prélever l’impôts sur leurs terres, cependant ils abusent de ce pouvoir et commencent à se faire de véritable fortune et à s’émanciper du pouvoir califale. Au Maroc, Idris, un descendant d’Ali, se déclare Émir de la région en 788, en Tunisie les Aghlabides deviennent émir en 800 tout en restant vassal des Abbassides, ils conquerront même la Sicile et le sud de l’Italie. Les Tulunides gouvernent l’Egypte pour le Calife de 868 à 905 avant que ce soit les Ikshidids. L’Irak et la Syrie son divisé entre plusieurs familles. En 892, les Samanides se rendent indépendant dans le Khorrasan.

     C’est au Xème siècles que les chose vont s’accélérer. En 909, al-Mahdi Billah, nouvel Imam chiite, descendant d’Ali et de Fatima, fille de Muhammad, prend le contrôle de la Tunisie et devient le premier calife chiite. Il fonde la dynastie califale des fatimides et en 969, les fatimides contrôle l’Egypte et il fonde le Caire qui devint leur capitale en 973 mais perde la Tunisie face aux Zirids. En 929, l’émir de Cordoba Abd-ar-Rahman III se déclare lui aussi calife, il y a donc trois califes dans le monde musulman. En 934 une dynastie chiite d’origine persane se distingue face aux Abbassides, les Buyides composé de trois frères : Ali, dont la ligné règnera dans la province du Fars, Hasan pour la province du Jibel et Ahmad pour l’Iraq. Ce dernier capture Baghdâd en 945 mais garde en place le calife Abbasside. Ahmad devient Shahanshah, le roi des rois et le calife n’a plus qu’une fonction symbolique et sert à légitimer le pouvoir des Buyides.

     En 977, des Mamluks sunnites d’origines Turcs, les Ghaznévides prennent le pouvoir en Perse et se lance dans la conquête de l’Inde et du Pakistan en 1005, pillant et détruisant les temples bouddhistes et fondant leur sultanat. En 1031, le califat de Cordoba s’écroule devenant les 23 taïfas et en 1040, les Almoravides prennent le contrôle de la Tunisie et du sud de l’Espagne. En 1037, un soldat turc sunnite de la famille des Seljuks, Toghrul-Beg, se proclame sultan de Nichapur, se rendant indépendants des Ghaznévides. En 1055 il prend Baghdâd et met fin au règne des Buyides. Les sultans seljuks sont les nouveau protecteur et dirigeant du califat Abbasside. Sous les Buyides, le chiisme était toléré mais les Seljuks vont lancer une campagne de persécution contre les chiites. C’est à cette époque qu’un groupe chiite ismaélien va faire son apparition et s’attaquer aux représentants Seljuks, ils se font appellé les Nizarites mais sont plus connu sous le nom des Haschischins.

   Bien que le sujet soit délicat à aborder dans un jeux vidéo, car on parle à la fois d’évènements historiques mais aussi religieux, mais la période des califats pourrait être intéressante car c’est une époque inexplorée et c’est dans ce contexte que sont apparus les assassins. On peut imaginer la découverte d’un fragment d’Eden qui pourrait expliquer l’expansion rapide du califat, comme une épée d’Eden ou encore la dague d’Eden qui a appartenu aux Séleucides avant de passé aux Mongols. Il serait intéressant de voir comment les Assassins était organisé avant de devenir un ordre officiel et devoir pourquoi ils le sont devenus, un peu comme Origins, surtout que le fondateur de l’ordre historique, Hassan-i Sabbah a étudié et s’est converti au chiisme en Egypte, qui sait ce qu’il a pu trouver d’autre. En Templiers je vois bien les Seljuks au vu de leurs inimitiés avec les Assassins mais j’expliquerais cela dans mon prochain article.


Source: Les 1001 qui ont changé le monde, F Gersal

La secte des Assassins XIe-XIIIe siècle, des "martyrs" islamiques à l'époque des croisades, C Millimono

Cours universitaire

Wikipédia
  • teenwolfie
    teenwolfie

    Oui je savais déjà cela grâce à la religion et aussi parce que j'avais vu un reportage mais c'est très intéressant, j'adore

  • Whiteagle59
    Whiteagle59

    C'est dingue le nom du gendre de Muhammed s'appelle Umar, le même nom que le père d'Altair.

  • Whiteagle59
    Whiteagle59

    C'est dingue le nom du gendre de Muhammed s'appelle Umar, le même nom que le père d'Altair.

  • teenwolfie
    teenwolfie

    Oui je savais déjà cela grâce à la religion et aussi parce que j'avais vu un reportage mais c'est très intéressant, j'adore

Privacy and Cookies

Ubisoft uses cookies to ensure that you get the best experience on our websites. By continuing to use this site you agree to accept these cookies.

More info on our privacy.