Rejoindre le site officiel assassinscreed.com

Entre Histoire et fiction n°10: l'Europe chrétienne et féodale

   

   Source photo: Panorama de l'art, morceau de la Tapisserie de Bayeux

  Dans cet article, on remonte dans le temps pour voir ce qui s’est passé en Europe après la chute de l’empire romain d’occident. Les Germains ont formé différents royaumes dans les anciennes provinces romains : les Angles et saxons en Britania, ce qui a obligé les bretons à se réfugier en petite Bretagne, les Wisigoths et les Suèves en Hispanie, les Vandales en Afrique du Nord, les Francs, les Burgondes et les Alamans en Gaule, les Ostrogoths en Italie. A l’ouest l’empire romain était toujours en place à Constantinople et les royaumes barbares obéissaient techniquement à l’empereur, comme le roi des francs Clovis, qui reçut les honneurs et symboles de consul en 508 par l’empereur. Mais d’autre, comme le royaume Ostrogoth passa du stade d’allié à ennemi. En Gaule les Francs vainquirent les Burgondes et les Alamans et Constantinople reprit les territoires qui étaient sous le contrôle des Vandales et des Ostrogoths durant le VIème siècle mais les Lombard fondèrent un royaume peu après dans la péninsule italienne. Cependant les rivalités pouvaient être aussi internes comme pour les Francs. La succession chez les peuples germanique était de partager les biens équitablement, le royaume franc était ainsi partagé entre les fils des rois. Les royaumes francs de Neustrie et d’Austrasie s’affronter régulièrement pour montrer leur autorité.

   Au niveau religieux, les royaumes germains avaient adopté le christianisme avant la chute de l’empire, comme le courant arianisme et les familles nobles s’étaient même impliquer dans les fonctions du clergé permettant d’obtenir des églises formant un patrimoine familial important (les prêtres n’avaient pas encore la règles du célibat). Les clercs participaient aux développements des villes avec les autorités civiles, c’est le clergé séculier. Durant le Vème siècle se développe aussi le clergé régulier, les moines vivant dans des abbayes retirées afin de vivre en communauté spirituelle. Ce sont souvent des membres de l’aristocratie qui cherchent une vie plus simple. L’un d’eux Benoît de Nursie, crée une règle qui codifiera la vie monacale, la règle de Saint-Benoît, qui va devenir l’une des règles majoritaires en Europe et être suivi par les ordres bénédictins. Le monde chrétien est partagé en zone géographique entre cinq patriarches, c’est la pentarchie : Constantinople, Alexandrie, Jérusalem, Antioche et Rome. Constantinople étant la capitale de l’empire, elle a techniquement primauté sur les autres patriarches mais le patriarche et évêque de Rome, qui se fait appeler Pape n’accepte pas cela. La rivalité entre les deux villes va s’intensifier lorsqu’elles seront les deux seules villes de la pentarchie après la conquête du moyen orient par le califat musulman. En 711, le califat Umayyade envahit l’Hispanie et met fin au royaume Wisigoths, mais un noble Wisigoth, Pelagius affronta les Maures à Covadonga en 718 et fonda le Royaume Asturies et commença alors la Reconquista qui allait durer sept siècles.

    Les musulmans continuèrent leur avancée vers Poitiers en 732 où leur armée fut repoussé par les francs menés par le maire du palais Charles Martel. Dans le royaume franc, les rois mérovingiens avaient de moins en moins de pouvoir et c’était le maire du Palais qui pouvait désigner qui serait le prochain roi, Charles ayant par deux fois désigné aucun roi et étant devenu lui-même duc de France. En 751, le fils de Charles, Pépin dit le Bref, destitue le dernier roi mérovingien avec le soutient spirituel du Pape, Pépin devient alors le premier roi carolingien. En retour du soutient du Pape, Pépin attaque les Lombards en Italie, le Pape n’ayant plus confiance en Constantinople pour les aider. Pépin obtient la couronne des Lombard et il donne des territoires au Pape qui deviendront les Etats pontificaux. Plus tard en 800, le Pape, profitant d’une querelle successorale impériale à Constantinople, décide de désigner un nouvel empereur en Occident. C’est Charlemagne, fils de Pépin, qui se fait sacrer par le Pape à Rome, l’empereur devant être le protecteur de l’Eglise et le pendant temporel du Pape. Cependant les empereurs essayeront de devenir les leaders du monde chrétien. Le règne de Charlemagne marque la renaissance carolingienne, l’écriture est réformée, les églises sont enrichies avec comme exemple la capitale impériale, Aix la Chapelle. Cela se fait aussi dans la violence avec la conquête de la Saxe et la chasse des païens. Le système féodal voit le jour, l’empereur donne des terres à des vassaux qui lui doivent loyauté et à leur mort leurs terres reviennent à l’empereur. L’empire carolingien est alors vaste de la France à l’Allemagne, cependant en 843, l’empire doit être partagé entre les trois petits fils de Charlemagne. Le traité de Verdun voit alors la création du royaume de Francie occidentale (France), de la Francie médiane (Des Pays-Bas à la Provence en comprenant l’Italie du Nord) et la Francie orientale (Allemagne, Bohème). Au fil des années les possessions carolingiennes vont se diviser de plus en plus. En 855 la Francie médiane est divisée en trois : la Lotharingie au Nord, le royaume de Provence et le Royaume d’Italie. En 870, la Lotharingie est partagée entre Francie Occidentale et orientale avant de revenir entièrement à la partie orientale. En 877, il est décidé que la féodalité est héréditaire, l’empereur ne pouvant récupérer les terres qu’à la fin d’un ligné, affaiblissant son pouvoir. L’empereur Charles le Gros avait bien essayé de réunir ses différents royaumes carolingiens, étant roi de Francie occidentale et orientale et d’Italie, mais sa mort en 888 marque la fracture de l’empire. La dynastie des Bosonides prend le royaume de Provence, les Welfs crée le royaume de Bourgogne Transjurane. Le Royaume d’Italie, de Germanie et le titre impérial est disputé par le neveu de Charles, Arnulf de Carinthie et plusieurs familles.

   Ces divisions sont contemporaines à une instabilité interne des royaumes dû aux invasions des vikings sur les côtes européennes. Ces peuples originaires de Scandinavie sont organisés en petites républiques organisés en conseil (Thing) où tous les habitant du plus riche au plus modeste peuvent participer à la formation de la loi. C’était aussi un peuple de marins, ils organisaient des explorations et raids sur les côtes afin de récupérer des ressources et des esclaves. En 753, des vikings suédois fondèrent une colonie près de l’emplacement de Saint-Pétersbourg. Leurs premiers raids connus furent en 789 à Portland et 793 sur l’île de Lindisfarne. Ils attaquer souvent les monastères pour récupérer des ressources qui étaient peu défendu mais les villes furent aussi attaquées comme Paris en 845. Leur zone d’opération fut étendue, l’Irlande, la France, le nord de l’Espagne où ils aidèrent les Asturies face aux Sarrasins, la méditerranée et la mer Noire, ils pillèrent même Constantinople en 860. Cependant les vikings servaient aussi de mercenaires pour les rois et les tribus qu’ils croisèrent. Selon leur région d’origine, les vikings avaient un champ d’opération différent. Les danois ont envahi l’Angleterre et affrontèrent les royaumes des angles et des saxons. A la fin du IXème siècle, le roi du Wessex Alfred le Grand passa son règne à repoussé les Danois, créant ainsi le Danelaw, région soumise à la loi des danois et agrandissant son propre royaume devenant le premier roi des angles et des saxons. Les vikings norvégiens eux ont poussé leur voyage d’abord en Island au milieu du IXème siècle et après au Groenland en 986 d’après la saga d’Erik le rouge ainsi qu’en Amérique du Nord. Les vikings suédois avec Rurik s’installèrent à Novgorod au IXème siècle et Askold and Dir prit Kiev, devenant la capitale de la Rus’ de Kiev sous le grand Prince Oleg le sage 882. En 911 le roi de Francie occidentale donna le duché de Normandie au pillard viking Rollon afin qu’il puisse défendre le territoire des futures invasions vikings.

  Après la chute de l’empire carolingien, le royaume de Francie Orientale appartenait encore au carolingien mais connaissait des troubles. En 911, le dernier roi carolingien mourut et Conrad fut élu à sa place, mais sur le point de mourir en 919, Conrad désigna Henri l’oiseleur duc de Saxonie comme successeur. Malgré quelques résistances de certains duchés, Henri unifia le royaume de Germanie conquérant la lorraine et envahissant le Danemark. En 951, son fils Otton conquit l’Italie et devint leur roi et en 962, il se fait sacrer empereur de Saint-empire romain, prenant la succession de l’empire de Charlemagne. Il se dit protecteur de l’Eglise et donne une partie des terres aux évêques et aux abbayes afin de contrer les seigneurs laïcs. Il peut même choisir le prochain pape. Il enverra des prêtres évangéliser le roi Harald du Danemark en 980, centralisant ainsi le pouvoir autour des rois et délaissant les Things. Les autres états scandinaves suivirent cette conversion durant le siècle suivant. En 1032, le royaume de Provence rentrera dans l’empire, l’empereur sera alors l’un des plus puissant souverain d’Europe avec un forte clientèle de seigneurs et d’états.

   Pendant ce temps la papauté à connu des siècles sombres entre le Xe et XIe siècles. Rome est sous le contrôle d’une famille puissante et corrompue, les Theophylacti, qui mette l’un des leurs au siège pontifical. C’est une époque de scandales et de corruption qui a été retenu comme la pornocratie romaine. Le pape devient un enjeu des puissants. D’un autre côté, la rivalité avec le patriarche de Constantinople s’agrandit. L’église de Constantinople préfèrent que la doctrine soit décidée en concile au lieu que ce soit l’évêque de Rome qui décide. Le patriarche de Constantinople crée l’Eglise de Bulgarie à la fin du IXème siècle après l’évangélisation par Cyrille et Méthode (créateur de l’alphabet éponyme) et de leurs disciples des peuple slaves, et le pape Sylvestre II celle de Pologne et de Hongrie vers l’an 1000.  Sous Léon IX (1049-1054), les choses changent, les prêtres doivent être célibataire pour éviter les excès de la pornocratie, certains papes étant fils de papes et les familles aristocratiques reprenant le contrôle de la papauté. Il créé le collège des cardinaux, ce n’est plus l’empereur qui décide qui sera pape. En 1054 le schisme entre Rome et Constantinople est consommé, le pape devient le chef de l’église catholique et les Eglises de Constantinople, de Bulgarie et de Russie font partie de l’Eglise Orthodoxe. Grégoire VII lance la réforme grégorienne, interdisant les mariages des prêtres, l’église choisit les prêtre et interdiction la vente des offices. Cela lance la querelle des investiture face l’empereur Henri VI qui se fait excommunier et doit se faire pénitent devant l’empereur à Canossa en 1076. Le pape devient le leader du monde chrétien.

  Dans l’Europe de l’ouest les choses ont évolué. Les rois carolingiens ne sont plus en Francie occidentale, en 987 le duc de Bourgogne Hugues Capet a été choisi par les seigneurs comme roi. La petite taille de ses territoires explique ce choix, il sera plus contrôlable. Cependant, la ligné des capétiens va au contraire renforcer son pouvoir par le sacre du fils du vivant du roi, afin de légitimer son héritier et toute la ligné. De plus par des mariages et des récupérations de terres, le domaine royal s’agrandit ne laissant que des grand seigneurs face au roi. En 1066, le duc de Normandie William envahit l’Angleterre afin de prendre la couronne au roi saxon Harold Godwinson. Après la bataille d’Hastings, les Normands ont possession de l’Angleterre, formant le début de l’empire Plantagenet. En 1072, d’autres aventuriers normands dont Robert Guiscard iront plus au sud, en Sicile et Italie afin de venir en aide au pape face à l’émirat fatimide de Sicile. Le comté de Sicile est alors formé. En Espagne le califat de Cordoue éclate en taïfas en 1031, après trois siècles de domination de la péninsule. La mort du calife Al-Mansur en 1009 créé une guerre civile et les royaumes chrétiens au nord, Royaume d’Aragon, Castille, Galice, Asturies) décident de reprendre leurs territoires, soutenant les révoltes et ayant l’appui du Pape. Cependant, les chrétiens découvrirent aussi de nombreuses connaissances au contact des musulmans (mathématiques, astronomie, littérature). A la fin du siècle, Urbain II appelle à la croisade afin de libérer Jérusalem du Califat Abbasside qui empêche le pèlerinage et aussi extérioriser la violence entre les royaumes chrétiens en désignant un ennemi commun. La réponse favorable à cette croisade montra l’influence du pape dans l’occident chrétien. Cependant après la prise de Jérusalem, les pèlerins se faisait attaquer par des bandits sur les routes. Il fallait alors protéger ses voyageurs et un ordre fut créé pour cette tâche, il fut connu sous le nom des pauvres chevaliers du Christ ou bien chevaliers du Temple de Salomon.

    Cet article montre la complexité du tissu politique de l’époque médiévale, une période qui a été peu explorée. On sait que le roi Arthur, membre des Templiers anglais, avait une épée d’Eden et dans Last Descendant, que les papes avaient en plus du bâton d’Eden deux dagues d’Eden dont une a été récupérée par Othon Ier avant qu’il ne la passe à un missionnaire qui partit au Danemark pour convertir le roi Harald Dent Bleu avant de passer entre plusieurs mains durant l’année 984. On apprend aussi qu’il y a des Assassins et des Templiers en Scandinavie. Et je crois que c’est la seule référence d’Assassins entre l’Antiquité (Bayek, Aquilus, Accipiter) et ceux du Moyen Age à Masyaf. On ne sait pas trop ce qui s’est passé : les Assassin’s ont-ils été exterminés en Europe, ce sont-ils retirés du continent après que la Confrérie soit devenue public en Perse sous Hasan ou sont-ils restés dans l’ombre et séparé des Levantins jusqu’à ce qu’Altaïr face la réforme de l’ordre et reprenne les communications. Après niveau complot Templiers, On peut voir la création de l’empire carolingien et ottonien comme des manigances des templiers, afin d’instaurer une unité sur le continent ainsi que le processus de christianisation. Aussi on sait que le pape Sylvestre II était un Templier et homme de sciences, ainsi qu’humaniste ayant étudié dans des écoles de culture arabes, qui a été présenté comme un hérétique par ses ennemis. Il a permis la création des royaumes de Hongrie et Pologne et cherchait à recréer l’empire carolingien par Otton III et était le secrétaire de Hugues Capet. Les Templiers comprirent qu’il fallait avoir l’appuie de la papauté pour être tranquille expliquant la création de l’ordre militaire. J’aimerai bien explorer l’époque carolingienne, ottonienne ou peut être la Scandinavie, vu les décors et paysages qu’on voit dans Origins, de grandes forêts allemandes ou les côtes glacés du grand nord serait pas mal et on pourrait en apprendre plus sur cette époque.  Dans le prochain article je parlerais de la formation de l’ordre des Templiers.


Source: La nouvelle Histoire de France, La France avant la France 481-888, G Bührer-Thierry

La nouvelle Histoire de France, Féodalité 888-1180, F Mazel

Les 1001 jours qui ont changé le Monde

Wikipédia

Confidentialité et cookies

Ubisoft utilise des cookies afin de vous procurer la meilleure expérience possible sur ses sites web. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez notre utilisation de ces cookies.

Plus d'infos sur notre politique de confidentialité.